vie-publique.fr - dernières mises à jour

La République macro[n]céphale : "Finissons-en avec l'Etat jacobin"


https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/p/19-octobre-1789-du-club-des-jacobins.html?fbclid=IwAR0rYCOohXqUoqwm0S0qwnKhpF3bvU_1_VMRLcrqZMAYY0glJQBtks3dXxE
LIRE L'ARTICLE EN CLIQUANT SUR L'IMAGE
Le 19 octobre 1789, réunis au couvent des Jacobins, se constituait la « Société des amis de la Constitution », qui passera à la postérité sous le nom de : Club des Jacobins.
Le jacobinisme désigne aujourd’hui une doctrine qui tend à organiser le pouvoir de façon administrative (bureaucratie) et centralisée (centralisation) et à le faire exercer par une petite élite de techniciens (technocratie) qui étendent leur compétence à tous les échelons géographiques et à tous les domaines de la vie sociale afin de les rendre uniformes, ce qui en fait l'adversaire du régionalisme. La France reste un état centralisé, renforcé par le caractère macrocéphale de la France, imagée par l’adage : “Tout ce qui est bon pour Paris est bon pour la France”.
En 2003, la réforme constitutionnelle de Jean-Pierre Raffarin jetait les bases de la République décentralisée.  Elle suivait à 20 ans de distance, les lois Deferre (1982-1983). On pouvait rêver à l’avènement d’« une France fédérale dans une Europe fédérale » (François Léotard – UDF).
La nouvelle majorité au pouvoir a amplifié cette vision centralisatrice et jacobine, qui consiste à transformer nos citoyens en simples spectateurs et à confier la décision politique à des experts non élus et loin du terrain. La décision d'instaurer les 80 km/h ou la fin  de la taxe d’habitation qui renforce la dépendance financière des collectivités vis-à-vis de l’Etat, sont bien des exemples de ce jacobinisme technocratique. La France devient macro[n]céphale et reste « une indécrottable jacobine » pour reprendre le titre de l’article de Daniel Bermond (L’Express du 01-07-2001).

Méchant Réac ! ® vous propose une série d’articles sur les effets néfastes du jacobinisme qui gangrènent la Vème République.

Que reste-t-il de la République décentralisée ? DOSSIER DE LA GAZETTE DES COMMUNES

Les Jacobins. De Robespierre à Chevènement. François Bourguignon - Juillet 1999
Emmanuel Macron le jacobin face à une droite girondine. Denis Jeambar - Juin 2017
Haro sur les jacobins centralisateurs ? Alexis Lacroix - Mars 2017


« Tous les candidats aux présidentielles de 2017 sont Jacobins, tous. Or le centralisme qui fait de Paris la tête qui commande et des provinces un corps qui obéit a montré son inaptitude à incarner la démocratie qui reste formelle en ne produisant qu'une aristocratie d'élus insoucieux du peuple. De Philippe Le Bel à Charles de Gaulle en passant par Robespierre ou Napoléon, le modèle jacobin a failli.
Je propose une révolution pacifique inspirée des Girondins de la Révolution française : redonner le pouvoir aux communautés, aux collectivités, aux régions, autrement dit : décoloniser les provinces. Le communalisme libertaire, les élections dans des parlements régionaux, l'autogestion sur le terrain sont seuls susceptibles de fournir des contre-pouvoirs efficaces à l'effondrement de la formule jacobine de la démocratie. La politique ne doit plus être une affaire de commettants qui délèguent mais de citoyens qui décident. » M.O.

Nous soutenons et collaborons en 2019 avec :

https://lafrancelibre.tv/http://www.ifrap.org/https://fr.irefeurope.org/http://www.fondapol.org/http://www.institutmolinari.org/https://www.tvlibertes.com/https://www.atlantico.fr/http://www.lefigaro.fr/vox/https://www.causeur.fr/